08 février 2012

Le Magnifique Théâtre et Momix de prox !

La compagnie « le magnifique théâtre » a occupé récemment une résidence
d’artiste à Kingersheim, le temps notamment de travailler à l’adaptation
de « l’histoire de l’oie », l’une des plus célèbres pièces de Michel
Marc BOUCHARD, auteur acclamé, et lauréat de nombreux prix internationaux.
Mis en scène par Julien SCHMUTZ, le spectacle fut présenté dans le cadre
du festival MOMIX 2012.
Une équipe de MOMIX de PROXIMITE a pu assister à une représentation et a
soumis sa critique de la pièce :

« L’histoire de l’oie »
de Michel Marc BOUCHARD
Mise en scène de Julien SCHMUTZ

La pièce met en scène Maurice et son oie. C’est un garçon solitaire qui
n’a qu’une oie pour seule compagne de jeu. Son univers est donc marqué
par la solitude mais aussi par de multiples sources d’angoisse, ainsi
que par des bouffées de colère. On le voit commander aux orages au tout
début de la représentation, comme s’il était lui-même un concentré
d’énergie négative ou destructrice. On devine aussi que ses parents lui
font peur. On le voit souffrir dans sa chair. Quelque chose ne tourne
pas rond dans sa vie. Le rapport d’amitié et de confidence qu’il
entretient avec son oie n’est d’ailleurs pas si merveilleux, car il peut
être méchant ou malveillant avec elle. Et la fin de la pièce nous laisse
craindre le pire quant au traumatisme subi par le personnage…
La mise en scène nous paraît un peu étrange, car le thème de la violence
commise sur des enfants est « suggéré» et non pas montré. Même si cela
est intéressant de symboliser la violence plutôt que de la présenter
avec trop de facilité, nous nous demandons quand même si le plus jeune
public (la pièce est à voir à partir de 9 ans) est capable de comprendre
vraiment de quoi il s’agit.
Les décors sont présents pour symboliser la souffrance du jeune garçon :
des rubans verticaux d’étoffe blanche couvrent toute la surface du
plateau, comme pour signifier son sort et ses plaies qui ne se ferment
pas. Mais elle servent aussi à marquer le territoire de jeu du
personnage, qui passe son temps à se prendre pour Tarzan et surnomme son
oie « Teeka », comme un singe de la série des Tarzan. Au fil du temps,
les rubans disparaissent peu à peu et on découvre l’univers intérieur de
la maison de Maurice. Le décor semble creusé en profondeur, un peu comme
si on découvrait le vrai visage du personnage. C’est une belle idée de
mise en scène.
La performance des comédiens est très bonne. En fait il faut comprendre
que les 2 artistes représentent le même personnage, mais à des stades de
la vie différents. Il y a le Maurice jeune et le Maurice adulte. Chacun
porte un regard sur l’autre et nous aide à le découvrir. Il n’y a pas
d’indications de lieu, de moment ou de pays.
Voilà, c’était la dernière critique de MOMIX de PROXIMITE pour le moment.
On vous dit à bientôt !

Posté par yesyesjokari à 14:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Magnifique Théâtre et Momix de prox !

Nouveau commentaire